Fonds GAUTHIER PDF Imprimer Envoyer

APM43

Fonds Ida Gauthier. [184-]–1954. – 35 cm de documents textuels.

Notice biographique :

Ida Gauthier est née à Québec le 13 ou le 14 septembre 1876. Elle est la fille de l’avocat Édouard Charles Émile Gauthier (23 novembre 1839-14 février 1890), fils d’Augustin Gauthier, trésorier de la Ville de Québec (25 juillet 1802-3 août 1872) et de Marie Josephte Tessier (31 octobre 1810-13 décembre 1875). Édouard C.E. Gauthier est l’époux d’Ellen Boyce (décédée en 1906), sœur de l’épicier John J. Boyce ([1859]-22 août 1942). Ida Gauthier a un frère et une sœur.

La tante d’Ida Gauthier, Marie Flore Aglaé Gauthier (16 février 1865 - 5 janvier 1934) est organiste à l’église Notre-Dame-des-Victoires à Québec. Deux autres de ses tantes sont religieuses à la Congrégation de Notre-Dame : Marie Julie Henriette Gauthier (Sœur Saint-Cyrille) (4 décembre 1834-26 avril 1907) et Marie Joséphine Victorine (Victoire) Gauthier (Sœur Sainte-Marie-Louise) (30 décembre 1837-7 mars 1896).

Ida Gauthier a plusieurs cousines et cousins à Montréal, les enfants de John J. Boyce qu’elle visite et avec lesquels elle entretient une correspondance : Catherine Lily Boyce (décédée le 18 avril 1958) et sa sœur Eileen Boyce (mariée à James A. Dolan), Maureen Boyce MacDougald, qui feront toutes trois des études au collège Villa-Maria à Montréal; le colonel et docteur George Joseph Boyce (décédé le 24 janvier 1953), et Gerard V. Boyce, marié à Mildred Grace ([1898]-22 novembre 1965). Ida Gauthier entretient également une correspondance avec son cousin Albert James Lewis, sergent-major dans l’armée américaine, et elle sera informée par le United States Veteran Bureau de son décès survenu le 10 novembre 1929, à l’âge de 62 ans.

Ida Gauthier fait des études au Collège Notre-Dame de Bellevue à Québec entre la fin des années 1880 et la première moitié des années 1890. Elle fait un séjour à Cuba au printemps 1921. À l’été 1923, elle voyage en Europe et suit les cours de vacances de l’Alliance française à Paris, certains cours étant dispensés à la Sorbonne. Ida Gauthier aurait fait trois autres voyages en Europe, possiblement en 1925, en 1927 et en 1934. En 1927, elle quitte le Canada pour s’établir aux États-Unis, où elle enseigne le français et l’espagnol, notamment à la Low and Heywood School (Stamford, Connecticut), au St. Mary’s Hall (Burlington, New Jersey), à Springside, au Briarcliffe Manor et à la Greenwich Academy (Greenwich, Connecticut). Elle est amie avec la violoniste Nanette (Nan) Gordon Hood. En 1930-1931, elle suit un cours de psychologie par correspondance de l’Université Columbia à New York. Selon sa notice nécrologique, elle aurait obtenu un diplôme d’enseignement de l’espagnol en provenance de l’Université de Madrid. Ida Gauthier décède au Greenwich Hospital le 17 décembre 1944 et elle est inhumée au cimetière Notre-Dame-de-Belmont à Québec.

Portée et contenu

Le fonds témoigne de la vie d’une enseignante célibataire et de sa parenté, à la fin du XIXe et au début du XXe siècle : éducation, activités sociales, lectures, voyages.

Le fonds contient des documents notariés, un livre de comptes (1910-1918) de l’épicier John-J. Boyce, faisant affaire sous le nom M. Boyce and son, de la correspondance (notamment avec Mgr Édouard-C. Laflamme, au sujet d’un don pour un vitrail en mémoire de la famille d’Ida Gauthier à la basilique Notre-Dame de Québec), des récits de voyage, des listes et notes de lectures, un carnet d’autographes, un album de finissantes autographié et 238 photographies, dont certaines en provenance des studios Livernois de Québec et Notman de Montréal.

Le fonds contient les séries suivantes :

APM43/S1. Famille Gauthier

APM43/S2. Famille Boyce

APM43/S3. Ida Gauthier

APM43/S4. Photographies

APM43/S5. Objets

Notes :

Source du titre composé propre : Titre basé sur le contenu du fonds.

Collation : Le fonds contient également des photographies et des objets.

Source immédiate d’acquisition : Les documents ont été remis aux Archives Passe-Mémoire par Réjean Matte, en janvier 2015.

Langue des documents : Les documents sont en français et en anglais, avec quelques documents en espagnol.

Instrument de recherche : Inventaire numérique du fonds sous forme de fichier Excel.

Documents connexes : Les Archives de la Congrégation de Notre-Dame à Montréal détiennent les documents suivants, relatifs à Marie Julie Henriette Gauthier (Sœur Saint-Cyrille) et Marie Joséphine Victorine (Victoire) Gauthier (Sœur Sainte-Marie-Louise) :


480_000_014_p103-106_gauthier_henriette_s_cyrille_493 : Archives
Congrégation de Notre-Dame, Cahier dactylographié 14, p. 103 à 106
[480.000.014, p. 103-106]

230_200_009_p160-162_gauthier_henriette_s_cyrille_493: Archives
Congrégation de Notre-Dame, Annales de la Maison mère, mai 1907, p. 160
à 162 [230.200.009, p. 160-162]

480_000_008_p018-022_gauthier_josephine_victorine_s_marie_louise_576 :
Archives Congrégation de Notre-Dame, Cahier dactylographié 8, p. 18 à
22 [480.000.008, p. 18-22]

Termes rattachés : amitiés féminines, célibat, éducation, enseignement, histoire de l’art, histoire de la littérature, homéopathie, lectures, maladie, militaires, musique, piété, vie religieuse, voyages

 
APM
© Archives Passe-Mémoire 2010